« Jardin de curé »

perigord-jardin-herbes

Faites entrer la Nature dans le Jardin : Plantez des noisetiers !   Même en ville, les noisetiers ramènent la Nature… et sa part de mystère

 

 

D’origine très ancienne, ce type de jardin existe depuis le Moyen-Âge. A cette époque, chaque abbaye, couvent, ou monastère cultivait son jardin potager pour s’auto-suffire et consacrait une partie pour se soigner.

Les plantes aromatiques y côtoient des massifs à grandes fleurs pour les bouquets, des carrés de plantes médicinales, et bien sûr un potager.

 

 

Ce type de jardin réunit des végétaux à la fois utiles à la consommation mais aussi décoratifs.

Le fond du jardin était souvent consacré à la culture de grandes fleurs dédiées à la décoration de l’autel

Un jardin très structuré

Souvent le jardin de curé se structure autour d’un petit point d’eau ou fontaine. De ce point partiront toutes les petites allées qui délimiteront les diverses planches et massifs.

A l’abri d’un mur au fond du jardin, les fruitiers avec des poiriers palissés, et surtout des petits fruits rouges comme les groseillers, framboisiers et cassissiers.

Des plantes bien spécifiques

Les plantes du jardin de curé sont des plantes faciles, courantes parfois même tombées en désuétude.

Près de la pièce d’eau centrale, on trouvera les indispensables touffes d’Arums blancs parfaits en bouquets et quelques Hostas qui profiteront de leur ombrage pour croître paisiblement.

Le carré des aromatiques se devra d’être très fourni : thym, romarin, menthe, basilic, sarriette, estragon, marjolaine, origan, mélisse, fenouil, persil et autre coriandre.

Très importante, la partie plantes médicinales comportera des plantes qui soignent, en commençant par les grimpantes palissées le long d’arceaux : Le houblon est un indispensable du jardin de curé ainsi que l’aubépine qui permet de soigner l’insuffisance cardiaque.

Les plantes qui soignent les maux les plus courants, seront privilégiées comme la Camomille romaine pour les maux de ventre, l’Echinacée qui est un stimulateur des défenses immunitaires, la lavande contre les insomnies, les attaques parasitaires et l’asthme, le thym puissant antiseptique, sans oublier l’indispensable sauge officinale, considérée longtemps comme une panacée tant ses rayons d’action sont larges. Elle soignerait aussi bien les maux de gorges, les troubles hormonaux, l’asthme, les bouffées de chaleur, et les aphtes que les piqûres d’insectes.

Le potager contiendra tous les légumes et fruits nécessaires à une production échelonnée tout au long de l’année : pomme de terre, courges, tomates, choux … La diversité doit être au rendez-vous et les légumes anciens y seront les bienvenus !

petit-jardin-cure-si-faisiez-visiter-jardin_502411Au Jardin.info


 

Le charme suranné de ces jardins évoquant immanquablement celui de nos grands-mères nous transpose dans notre enfance. Flâner au jardin permettait alors de grappiller des fruits mûrs à point ou de jouer à cache-cache dans la végétation. Recréer une telle atmosphère nous reconnecte donc avec notre âme d’enfant, toujours prête à s’étonner des beautés et ressources de la nature.

Une tout autre échelle

Afin de renforcer nos souvenirs d’enfance (ou bien d’en concocter pour nos bambins), songez à installer des plantes géantes telles que topinambours, soleils annuels, miscanthus … Cette végétation surplombante transporte l’esprit dans une autre dimension sensorielle.

Chemins et passages

Soignez le dessin et le type de circulations de manière à privilégier les surprises. Ne faites pas des allées trop larges et droites, mais bien plutôt des petits chemins tortueux, des « couleuvres » où l’on chemine en frôlant la végétation. Dans un grand jardin, inspirez-vous d’un sentier muletier.

Charmant fouillis

En installant des plantes diverses et variées côte à côte, vous obtiendrez un tableau sans prétention et non-conformiste apte à troubler l’esprit le plus cartésien. Là encore, vous multiplierez les surprises tout en privilégiant une atmosphère onirique. En mélangeant fleurs, fruits et légumes, vous privilégierez en outre une belle biodiversité. De fait, vous freinerez la propagation des maladies et encouragerez la microfaune et la vie animale, conditions propices à un équilibre rendant inutiles les traitements chimiques. Encouragez le tohu-bohu en employant de nombreuses plantes annuelles ou vivaces qui se ressèment volontiers : soucis, pavots de Californie, capucines, linaires…

Bien choisir ses variétés

Recherchez les fleurs surannées comme les oeillets mignardises parfumés, les dahlias pépères aux tons passés, les gros bégonias plantureux. Essaimez des pieds de roses anciennes et de lis de la Madone, de Bâton de Jacob ou de laurier de Saint-Antoine. Osez aussi les contrastes entre simples fleurettes vagabondes et fleurs kitsch telles que les nouveaux échinacéas à fleurs doubles ou encore les pivoines en arbres.

Accumulez les éléments hétéroclites

Sans pour autant transformer votre jardin en brocante de plein air, dénichez des structures typées : vieux puits en pierre, arches en fer forgé, antique pompe à bras… de vieux ustensiles , des éléments de pierre sculptée…

Bordures de charme et haies champêtres

Soignez vos bordures en employant les buis, mais aussi le fusain nain, voire les véroniques arbustives naines. De même, des plantations périphériques formées de haies libres en essences locales : prunellier, charme, troène…

Des plantes pour se soigner

Les plantes officinales ou aromatiques offrent de nombreux avantages. La plupart sont en effet fort décoratives et montrent d’ailleurs des variétés à feuillage panaché. Profitez de leurs feuilles odoriférantes en les froissant à chaque occasion, de leurs vertus médicinales ou encore de leurs saveurs étonnantes, capables de revisiter votre cuisine.

Des plantes pour les bouquets

Avec quelques paquets de graines, à semer directement en place, il vous sera facile, ceci à peu de frais, d’obtenir des brassées de fleurs pour vos bouquets. Cultivez ainsi les immortelles, les reines-marguerites, les queues de renard, de gros zinnias ou encore les plantes à capsules décoratives pour bouquets secs : pavot somnifère, nigelle de Damas… Plantez des cormes de glaïeuls, des tubercules de dahlias, tous si faciles à cultiver. Vous retrouverez bien vite le plaisir des cueillettes profuses.

Des fruits à grappiller à l’envie

Le plaisir de tous nos sens ne serait pas complet sans la saveur incomparable des fruits et petits fruits cueillis à point et encore gorgés de soleil. Pensez à palisser une vigne en forme de treille. Dans un petit jardin, les fruitiers palissés en palmette ou en cordon ne prendront que peu de place. Un fuseau de poirier pourra aussi trôner au beau milieu de votre jardin à moins que, la place ne manquant pas, vous optiez pour un cerisier, un petit abricotier ou encore pour des essences rustiques et campagnardes telles que néflier ou cognassier. Les petits fruits, cassissiers, groseilliers, framboisiers ou fraisiers quant à eux, se plairont en périphérie du jardin ou bien au beau milieu des massifs pour des glanes gourmandes.

Des plantes oubliées

Côté potager, des légumes anciens, aux saveurs perdues. La plantureuse rhubarbe, le chou Daubenton, l’ail ou l’oignon rocambole, le panais et moult fraisiers comme la grosse fraise ‘Mme Moutot’feront assurément vos délices.

Des végétaux bien typés

Réservez une place de choix à certaines plantes qui, par leur aspect seulement, suffisent à instiller une atmosphère désuète. Il en est ainsi du buis sous toutes ses formes, en bordure, topiaire ou bosquet et dont l’odeur est si prégnante. La charmille est aussi fort accommodante et malléable. L’if, robuste, docile et au feuillage sombre signe aussi les jardins d’antan tout comme le laurier d’Alexandrie (Danae racemosa). Le lierre au feuillage vernissé et persistant connotera le moindre recoin. Quant aux arbustes classiques, ils embaumeront tout le jardin de leur charme et de leurs parfums surannés: seringats, lilas ou glycines.

Philippe Ferret

N’ACHETEZ PAS LES PLANTES : FAITES DES TROCS PLANTES !

Cliquez ici !

Calendrier des bourses d’échanges de végétaux et troc aux plantes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s