BÉARN : ON CHERCHE à NOUVEAU DU PÉTROLE

La République des Pyrénées – Par Éric Normand, publié le 11 avril 2014

Meillon

Béarn : on cherche à nouveau du pétrole

Haut de 40 mètres, le derrick domine les premiers coteaux du canton d’Arzacq. Le forage devrait durer deux mois et demi avant les premiers résultats. 

Après avoir monté un derrick en 10 jours, Celtique Énergie a débuté mardi son forage dans le Nord-Béarn. Horizon, les 4 000 mètres.

C’est le retour des grands forages pour hydrocarbures. Les derricks que l’on apercevait parfois ces dernières années dans la campagne béarnaise étaient le plus souvent dédiés au bouchage des puits, symptôme de l’épuisement des gisements de gaz locaux, qu’ils soient de Meillon, Rousse ou Lacq.

Mais depuis mardi, on creuse de nouveau pour chercher pétrole ou gaz dans notre région. Soit plus de deux décennies après la dernière véritable campagne d’exploration : c’était au début des années 90, quand Elf-Aquitaine avait fouillé (en vain) le sol à Tabaille-Usquain, près de Sauveterre-de-Béarn.

Celtique Énergie arrivera à 4000 mètres

Aujourd’hui, cela se passe dans le Nord-Béarn, aux franges du canton d’Arzacq. Objectif, trouver du pétrole conventionnel. Cinq mois après l’obtention des dernières autorisations administratives (permis de mutation notamment) la compagnie anglaise Celtique Énergie est donc entrée dans le dur de sa campagne d’exploration, à Fichous-Riumayou. « Nous allons forer jusqu’à plus de 4000 mètres », indiquait ce début de semaine Fabrice Crouzet, représentant de Celtique sur place.

Détenteur depuis 2006 du permis d’exploration dit de Claracq, qui s’étale sur 463 km2 jusqu’au Sud des Landes et a été prolongé pour cinq ans en 2009, Celtique Énergie croit avoir décelé une sorte de réplique pétrolifère du champ de Vic-Bilh, exploité non loin (cantons de Garlin et Lembeye) par le Canadien Vermilion. Preuve de sa confiance dans sa quête d’huile, l’entreprise et son partenaire Investaq injectent plus de 10 millions d’euros au lieu-dit Cappouey, à l’écart du village.

Une plate-forme d’un peu plus d’un hectare a été aménagée en quelques mois et une route de 400 mètres dessinée pour permettre l’élévation du derrick. Haut de plus de 40 mètres, ledit derrick d’exploration a été monté en 10 jours, à partir du 26 mars. Ce qui a nécessité la venue de 90 camions. L’appareil de forage était auparavant à Cazaux (33) utilisé par Vermilion.

Une vingtaine de salariés travaillent actuellement sur la plate-forme de Fichous, dont une dizaine de foreurs. On y parle beaucoup allemand. « Nous avons en effet contracté avec un groupe allemand, KCA Deutag. » C’est cette société qui a la charge des opérations. D’autres groupes parapétroliers (Weatherford, Halliburton, Drillstar…) sont associés à ce programme alors que des entreprises béarnaises ont également pu décrocher quelques marchés pour les travaux publics ou la restauration.

Le forage durera deux mois et demi

Le forage d’exploration durera environ deux mois et demi. À l’issue de cette phase de recherches, trois possibilités. « Soit nous savons de suite qu’il y a du pétrole, soit il y en a, mais des tests et analyses sont nécessaires, soit il n’y a rien… » Dans ce dernier cas, Celtique Énergie remet en état la plate-forme et quitte les lieux. La terre déplacée est d’ailleurs conservée pour cela à proximité. Mais le plus probable est que le potentiel du site soit connu après les tests, c’est-à-dire vers l’automne. En cas de résultat prometteur, le pétrolier devrait lancer un second forage, non loin à Garos. Tout en demandant un permis de production pour le champ découvert.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s