LA POLLUTION DE L’AIR Coûte ENTRE 1 ET 2 MILLIARDS D’EUROS PAR AN à LA FRANCE

Le Figaro – Par Isabelle de Foucaud – Publié le 11/04/2015

Chaque adulte inspire chaque jour en moyenne 12.000 litres d'air.

La mauvaise qualité de l’air entraîne une augmentation des maladies du système respiratoire. Ce qui coûte très cher à la collectivité avec la prise en charge par le système de soins français des consultations, traitements ou hospitalisations.

Circulation alternée, baisse de la vitesse de 20 km/h, interdiction des poids lourds sur le périph parisien… Tandis que les mesures antipollution suscitent un bras de fer dans la sphère politique, la facture laissée à la collectivité par les épisodes récurrents d’exposition aux particules fines pourrait bien encourager tout le monde à trouver un terrain d’entente. La pollution de l’air coûterait en effet entre 0,9 et 1,8 milliard d’euros par an au système de santé français, selon une étude publiée vendredi par le Commissariat général au développement durable, qui juge que l’impact financier de la pollution a été sous-estimé jusqu’alors.

Chaque adulte inspire chaque jour en moyenne 12.000 litres d’air. «La mauvaise qualité de l’air entraîne une augmentation des maladies respiratoires. Les principales d’entre elles sont l’asthme, les bronchites aiguës ou chroniques, les cancers des voies respiratoires et les broncho-pneumopathies obstructives chroniques (ou BPCO). La qualité de l’air impacte aussi le système cardio-vasculaire», résument les auteurs de l’étude. «Les coûts des maladies attribuables à la pollution de l’air sont liés à la prise en charge du patient par le système de soins. On trouve parmi eux des coûts de consultations, de traitements, d’examens ou encore d’hospitalisation, etc.»

L’asthme, par exemple, qui compte entre 400.000 et 1,4 million de nouveaux cas liés à l’environnement chaque année, représente entre 40 et 60% de la facture. Soit entre 315 millions et 1,1 milliard d’euros! La bronchite chronique (120.000 nouveaux cas par an) coûte 72 millions, tandis que la bronchite aiguë – plus de 450.000 nouveaux cas chez les enfants et 500.000 chez les adultes – laisse une ardoise de près de 171 millions d’euros. Les hospitalisations attribuables à l’environnement, enfin, coûtent quelque 155 millions par an, alors que près de 14.000 nouvelles admissions pour causes respiratoires et près de 20.000 pour causes cardiovasculaires sont recensées chaque année.

Outre les soins médicaux, ces pathologies génèrent des arrêts de travail coûteux pour le système de santé. Pour une bronchite aiguë, un arrêt peut durer de 4 à 7 jours, avec un coût de 48,43 euros par jour. En 2010, 203 millions de jours d’arrêt pour cette maladie ont été indemnisés, soit une moyenne de 10 jours indemnisés par salarié, souligne l’étude.

La pollution atmosphérique n’est pas la seule responsable. «Toutes ces pathologies ne sont pas attribuables uniquement à la pollution de l’air extérieur: la pollution peut provenir de l’air intérieur, d’une surexposition professionnelle, etc.», souligne ce rapport. «Ces pathologies peuvent aussi être induites par une succession d’expositions (air intérieur, extérieur, exposition professionnelle, tabac, etc)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s