ROUNDUP : L’EUROPE TOUJOURS INCAPABLE DE DÉCIDER SUR LE GLYPHOSATE

Doctissimo – 20 mai 2016

Après un premier report de sa décision en mars concernant le renouvellement de l’autorisation du glyphosate en Europe, la Commission européenne a décidé… reporté de nouveau son vote, faute de pouvoir atteindre une majorité qualifiée. Ce composé du plus célèbre herbidice, le Round-Up, est au cœur d’une controverse, l’Organisation mondiale de la santé et l’Autorité européenne de sécurité des aliments étant en désaccord quant à sa dangerosité.

roundupLa Commission européenne a reporté, pour la seconde fois, sa décision sur le renouvellement de l’autorisation du glyphosate en Europe.

Nouveau report du vote de l’Europe sur le glyphosate

Le 19 mai, le comité technique chargé de se prononcer sur la prolongation de l’autorisation du glyphosate en Europe pour les prochaines années, a ajourné son vote, car selon un porte-parole, « il était clair qu’aucune majorité qualifiée ne serait atteinte« . En mars dernier déjà, un premier report avait été décidé alors que la France et plusieurs autres pays (Allemagne, Italie, Suède, Autriche, Portugal…) avaient affirmé vouloir voter contre ou s’abstenir pour ce vote décisif.

Réagissant à ce nouveau report, Ségolène Royal s’est dit satisfaite rappelant l’opposition de la France à un tel renouvellement. Elle a également rappelé qu’en France, la ministre de l’Environnement a « interdit la vente du Round up en libre-service pour les jardiniers amateurs et son utilisation dans les espaces publics par les collectivités dans la loi de transition énergétiques« .

Les associations restent vigilantes

De leur côté, les associations FoodWatch France, La Ligue contre le cancer et Générations Futures soupçonnent la Commission européenne de reporter sa décision jusqu’à obtenir une majorité qualifiée favorable au renouvellement du glyphosate. « Dès lors qu’un doute subsiste sur la nocivité d’une substance, il ne s’agit plus de tergiverser. Décider aujourd’hui ou demain ne change rien au débat : il faut protéger la santé des citoyens et appliquer strictement le principe de précaution inscrit dans nos textes européen« .

Ce produit a en effet été classé par l’OMS comme “cancérogène probable“ en mars 2015. Six mois plus tard, l’Autorité européenne de sécurité des aliments revoyait ce jugement, estimant que le glyphosate était improbablement cancérogène. L’autorisation de commercialisation du glyphosate expire fin juin 2016. La Commission européenne va donc devoir trancher très prochainement.

Sources :Communiqué du ministère de l’Environnement, de l’énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat – 19 mai 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s