QUAND L’HOMME FAIT TREMBLER LA TERRE

Sud-Ouest – le 04/06/2017 :

Photo ci-dessus : Espagne, 2011. Le tremblement de terre de Lorca a été attribué à une exploitation irraisonnée de la nappe souterraine

Certaines activités humaines provoquent des séismes. Combien ? Certainement bien plus qu’on ne l’imagine. Si les plus puissants n’en font probablement pas partie, leur nombre est en augmentation

Que certaines activités humaines provoquent des tremblements de terre, le fait est reconnu. Mais à quel point ? Exploration minière, mise en eau des grands barrages, exploitation d’hydrocarbures, géothermie, injection massive dans le sous-sol d’eaux usées, fracturation hydraulique… « L’humain est devenu une force tellurique majeure », affirme Robin Lacassin, directeur de recherche à l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP).

Ce spécialiste de la lithosphère s’est notamment penché sur le cas de l’Oklahoma. Cet État américain, pourtant éloigné des principales failles géologiques, a vu le nombre de séismes de magnitude 3 ou plus sur l’échelle de Richter exploser ces dernières années, passant de deux en moyenne entre 1975 et 2008 à plus de 800 en 2015.

L’exemple de l’Oklahoma

La faute aux forages pétroliers, explique Robin Lacassin. En particulier le développement de la technique de fracturation hydraulique, qui consiste à injecter de l’eau sous très forte pression pour libérer le gaz ou le pétrole. Ce procédé entraîne une remontée à la surface de fluides usés et pollués qui nécessiteraient un complexe et très coûteux travail de retraitement

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s