PAYS BASQUE: DES POISSONS MORTS APRÈS LE DÉVERSEMENT D’UNE CUVE D’AZOTE LIQUIDE

Sud-Ouest – le 17/06/2017:

Pays basque : des poissons morts après le déversement d’une cuve d’azote liquide

La Fédération de pêche estime que la mortalité est « presque totale », un kilomètre en aval

Le contenu d’une cuve d’azote liquide s’est déversé dans une rivière qui se jette à Socoa. Les plages ont rouvert

Une vieille cuve rouillée contenant 37 000 litres de mélange azoté liquide (1) s’est rompue dans une exploitation agricole d’Urrugne, près de l’échangeur d’autoroute, jeudi après-midi. L’agriculteur a appelé les pompiers et les policiers dès la découverte des dégâts, vers 18 heures. Entre-temps, l’engrais liquide s’est infiltré dans le sol, à quelques mètres de l’Untxin.

Les secours sont intervenus trop tard pour éviter la pollution de la rivière côtière, qui se jette trois kilomètres plus loin dans la baie de Saint-Jean-de-Luz-Ciboure, à Socoa. Immédiatement prévenus, les deux élus en charge du littoral ont pris la décision de fermer les eaux de baignade de façon préventive, toute la journée de vendredi. Une décision qui allait dans le sens des recommandations de l’Agence régionale de santé. Les plages ont été rouvertes ce samedi.

Analyses complémentaires

Selon les services de l’État, le risque de pollution des eaux de baignade est faible. Reste à connaître les conséquences de la mortalité de la faune dans la baie. Les mairies redoublent de vigilance pour évacuer d’éventuels cadavres de poisson sur les plages.

Des individus sans vie de 2 ou 3 centimètres ont été constatés, dès hier matin, sur les rives de l’Untxin. Le bilan s’est rapidement alourdi au fil de la journée. Gourdons, ablettes, mulets, carpes, anguilles, poissons blancs, muge, crevettes, etc. Toute la faune, même adulte, a été décimée à cause du mélange azoté sur un kilomètre en aval de la ferme. « Nous sommes proches d’une mortalité totale », résume le garde-pêche de la Fédération, qui ne comprend pas pourquoi un bac de rétention n’était pas installé sous la cuve pour prévenir le déversement. Une plainte devrait être déposée dans les jours qui viennent.

« Pollution grave et rare »

D’après les spécialistes de la rivière, la présence de mélange azoté va complètement bouleverser le biotope. « Il faudra surveiller de près la multiplication des algues dans la rivière et dans la baie », prévient l’association de pêche et de protection du milieu aquatique. L’organisme juge cette pollution « grave et rare ». Dès jeudi soir, la police de l’eau a constaté le déversement de l’engrais liquide dans la rivière.

De son côté, l’exploitant agricole assure que la cuve a cédé de façon accidentelle. Le préjudice s’élève à plus de 10 000 euros. « J’ignore si mon assurance pourra m’indemniser. J’attends de voir quelles seront les conséquences de cet accident pour moi », assume Beñat Exposito.

(1) Azote concentré à 30 % utilisé dans les champs de maïs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s