SUICIDE CHEZ LES AGRICULTEURS : LES PESTICIDES MIS EN CAUSE

Newsweek – le 10 Avril 2014 :

a856bb59848488ff3274293ddb6b9db5Dans un article publié dans le magazine américain Newsweek en avril dernier, l’écrivain et réalisateur Max Kutner soulève la question d’un lien potentiel entre l’exposition aux pesticides et les niveaux élevés de suicides chez les agriculteurs. 

Aux-États-Unis, les agriculteurs ont un taux de suicide deux fois plus élevé que la population générale. En France, un agriculteur meurt par suicide tous les 2 jours,

indique-t-il. Le chiffre serait plutôt d’un par jour selon certaines analyses.

Les agriculteurs vivent souvent de grandes difficultés liées aux évolutions actuelles du travail agricole. Mais un autre facteur pourrait s’ajouter: celui de l’exposition aux pesticides. 

Une étude publiée par la psychologue Lorrann Stallones de l’Université d’État du Colorado et ses collègues dans la revue Environmental Health Perspectives (EHP) en 2008 montrait un lien entre l’exposition aux pesticides et la dépression. Les travaux de ces chercheurs ont montré que les agriculteurs en contact avec les pesticides développent des symptômes physiques comme la fatigue, des engourdissement, des maux de tête et des troubles de la vision, ainsi que des symptômes psychologiques comme l’anxiété, l’irritabilité, des difficultés de concentration et la dépression, résume Kutner.

Selon une recherche rapide que nous avons effectuée, une étude publiée ce mois-ci dans la même revue par John D. Beard de l’Université de Caroline du Nord et ses collègues montre aussi des liens entre l’exposition à plusieurs pesticides spécifiques et la dépression. 

En 2013, une analyse de la littérature scientifique publiée par les chercheurs Carmen Freire et Sergio Koifman dans l’International Journal of Hygiene and Environmental Health (IJHEH) indiquait que certaines études montrent un lien entre l’exposition aux pesticides et soit la dépression, soit le suicide. L’analyse montrait la pertinence de mener de plus amples recherches pour explorer ces relations dans des études incluant de plus grands nombres de travailleurs en utilisant des évaluations détaillées de l’exposition et des évaluation d’autres sources potentielles de stress psychologique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s